En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous acceptez l'utilisation des cookies ou technologies similaires pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts ainsi que pour la sécurisation des transactions sur notre site.

Chauffage de locaux et bâtiments : questions / réponses

CLIMAIR Industrie vous propose une sélection de réponses aux questions les plus fréquemment posées par les internautes. Si toutefois vous ne trouviez pas la réponse à votre question, n'hésitez pas à nous contacter en précisant l'objet de votre demande.

  1. Qu'est-ce que le besoin en chauffage d'un bâtiment ?   [Réponse]
  2. Qu'est-ce que les déperditions de base ?   [Réponse]
  3. Qu'est-ce que la puissance absorbée ?   [Réponse]
  4. Qu'est-ce que la puissance nominale ?   [Réponse]
  5. Qu'est-ce que la puissance utile ?   [Réponse]
  6. Qu'est-ce que la puissance installée ?   [Réponse]
  7. Qu'est-ce que le rendement ?   [Réponse]
  8. Qu'est-ce que le pouvoir calorifique ?   [Réponse]
  9. Qu'est-ce que le pouvoir calorifique supérieur ?   [Réponse]
  10. Qu'est-ce que le pouvoir calorifique inférieur ?   [Réponse]
  11. Qu'est-ce que la stratification ?   [Réponse]
  12. Qu'est-ce que le taux de brassage ?   [Réponse]
  13. Qu'est-ce que le renouvellement d'air d'un bâtiment ?   [Réponse]
  14. A quoi sert la portée d'air des aérothermes ?   [Réponse]
  15. L'évacuation des gaz de combustion est-elle toujours obligatoire ?   [Réponse]
  16. Qu'est-ce que le rayonnement ?   [Réponse]
  17. Que veut-on dire par la couverture ou l'éclairement des radiants ?   [Réponse]
  18. Qu'est-ce que le rendement de rayonnement ?   [Réponse]
  19. Qu'est-ce que la température T.S.R en rayonnement ?   [Réponse]
  20. Qu'est-ce que la chaleur massique d'un corps ?   [Réponse]

 

Qu'est-ce que le besoin en chauffage d'un bâtiment ?

Le besoin est déterminé par l’analyse des contraintes suivant des critères qui sont propres à chaque activité.
Critères d’ambiance liés :
• au personnel « confort et productivité, besoin d’assainissement de l’air ou d’obligations réglementaires »
• au process « sensibilité des machines, des produits ou d’obligations réglementaires »

 Haut de page 

Qu'est-ce que les déperditions de base ?

C’est le résultat de la somme des déperditions statiques, linéiques et dynamiques.
• Statique « Déperditions par les parois, représente la somme des flux de chaleur à travers des parois»
• Linéique « Liaisons entre les parois »
• Dynamique « Déperdition par renouvellement de l’air, représente la somme des infiltrations de l’air extérieur dans le bâtiment »

 Haut de page 

Qu'est-ce que la puissance absorbée ?

Exprimée en kW PCS, la puissance absorbée d'un appareil correspond au produit du volume horaire de gaz nécessaire à son fonctionnement en régime maximum par le PCS du gaz utilisé.

 Haut de page 

Qu'est-ce que la puissance nominale ?

Exprimée en kW, la puissance nominale d'un appareil est la valeur de la puissance utile indiquée par le fabricant.

 Haut de page 

Qu'est-ce que la puissance utile ?

Exprimée en kW, la puissance utile d'un appareil est la quantité de chaleur transmise à l'air, par unité de temps. C'est avec la puissance utile que l'on adapte la quantité d'appareils pour répondre aux besoins de chauffage d'un bâtiment.

 Haut de page 

Qu'est-ce que la puissance installée ?

C’est la somme des puissances nominales que peuvent fournir les appareils d’une installation.

 Haut de page 

Qu'est-ce que le rendement ?

C’est le rapport entre l’énergie entrant dans un système (exemple : aérotherme, radiant etc…) et l’énergie que ce même système est en mesure de restituer.
Rendement = (puissance utile) / (puissance d'entrée en PCI fournie par le brûleur)

 Haut de page 

Qu'est-ce que le pouvoir calorifique ?

C'est la quantité de chaleur dégagée par la combustion complète de l’unité de masse du combustible. Il s’exprime en joule par kilogramme (j/kg). Toutefois, on tolère son expression en kilowatt heure par kilogramme (kWh/kg).
Pour les combustibles gazeux, il s’exprime en joule par unité de volume à 0°C et 1013 mbars, c’est-à-dire en joule par mètre cube (j/m3). Toutefois, on tolère son expression en kilowatt par mètre cube (kWh/m3).

 Haut de page 

Qu'est-ce que le pouvoir calorifique supérieur ?

Pouvoir Calorifique Supérieur « PCS »
Le pouvoir calorifique supérieur correspond à l’énergie totale dégagée par la combustion d’une unité de masse (ou de volume) d’un combustible lorsque la vapeur d’eau produite au cours de la réaction de combustion est ramenée à l’état liquide dans le système.

 Haut de page 

Qu'est-ce que le pouvoir calorifique inférieur ?

Pouvoir Calorifique Inférieur « PCI »
Le pouvoir calorifique inférieur correspond à l’énergie totale dégagée par la combustion d’une unité de masse (ou de volume) d’un combustible lorsque la vapeur d’eau produite au cours de la réaction de combustion est rejetée en l’état avec les autres produits de combustion.

 Haut de page 

Qu'est-ce que la stratification ?

C'est l'accumulation d'air chaud en partie haute d'un bâtiment. Ce qui génère une perte importante en énergie et un inconfort à l’intérieur du bâtiment « variation de température importante dans le volume du bâtiment »
Solution à apporter : voir question « qu’est-ce que le taux de brassage »

 Haut de page 

Qu'est-ce que le taux de brassage ?

Le TAUX de brassage est égal à l’ensemble des débits d’air des matériels mis en œuvre divisé par le volume du bâtiment.
Avec un chauffage par aérotherme traditionnel, le taux de brassage doit être suffisant pour combattre la stratification de l’air chaud qui a tendance à se concentrer dans le haut du bâtiment. Pour limiter ce phénomène il est important de brasser l’ensemble du volume du bâtiment en moyenne 3.5 fois par heure. Celui-ci peut être diminué considérablement « 1.5 / 1.7 » avec des aérothermes dont la fonction d’aéro-destratificateur est possible mais surtout avec la fonction importante de brûleur et débit d’air modulant.
Voir Aérotherme type XR ou TR

 Haut de page 

Qu'est-ce que le renouvellement d'air d'un bâtiment ?

Le renouvellement d’air a pour but d’assurer l’air hygiénique minimum destiné aux occupants, conformément aux règlements d’hygiène et de sécurité, et d’évacuer les pollutions dues à l’activité de production. (On ne confondra pas TAUX DE BRASSAGE « mouvement de l’air interne au local » avec le RENOUVELLEMENT D’AIR « remplacement de l’air intérieur par de l’air frais extérieur)
Tous deux sont exprimés en volume de bâtiment par heure (V/h)

 Haut de page 

A quoi sert la portée d'air des aérothermes ?

La portée d’air fait partie des 3 facteurs pour l’obtention des conditions de confort. « Portée d’air utile, Puissance utile installée, et taux de brassage »
La portée utile, est la distance à partir de laquelle la vitesse d’air résiduelle devient inférieure à 0.25m/s.
Pour les aérothermes à soufflage vertical, la portée d'air est réduite, l'air chaud ayant naturellement tendance à aller de bas en haut.
L'utilisation d'aérothermes dont les fonctions aéro-destratificateur, brûleur et débit d’air modulant s’avère indispensable dans ces applications.
Voir Aérotherme type XR ou TR

 Haut de page 

L'évacuation des gaz de combustion est-elle toujours obligatoire ?

OUI dans les bâtiments E.R.P « Etablissement Recevant du Public ». Dans le cas contraire non. Mais il est toujours préférable d'évacuer les gaz de combustion à l'extérieur, même quand la réglementation ne l'impose pas. En effet, la vapeur d'eau contenue dans les gaz de combustion va se condenser sur les parois froides.
Pour les appareils sans raccordement de fumée, de type radiant lumineux, un renouvellement d'air mécanique est fortement conseillé, voire obligatoire pour les E.R.P (10 m3/h par kW installé). Mais cette ventilation est source de déperditions supplémentaires, donc augmente le coût d'exploitation du chauffage.
Il est important de noter que les appareils certifiés avec leur système d'évacuation des gaz de combustion doivent être installés en utilisant les conduits prévus.

 Haut de page 

Qu'est-ce que le rayonnement ?

On peut assimiler le chauffage radiant au rayonnement solaire. Comme le soleil, les émetteurs infrarouges envoient un rayonnement qui se transforme en énergie calorifique dans le corps qu'il rencontre. L'air ne joue aucun rôle dans cette transmission de chaleur. L'augmentation de la température de cet air provient essentiellement de la restitution d'énergie calorifique en provenance du sol ou des éléments exposés au rayonnement (convection secondaire).
Cette particularité se retrouve dans les différents systèmes de chauffage radiant que propose CLIMAIR INDUSTRIE et grâce auxquels l'ensemble de la surface, les objets et les occupants sont chauffés de façon privilégiée par rapport aux volumes.

 Haut de page 

Que veut-on dire par la couverture ou l'éclairement des radiants ?

C'est la surface éclairée au sol du rayonnement émis par le panneaux ou du tube radiant. Comme le soleil, les émetteurs « panneaux ou tubes radiants » envoient un rayonnement qui se transforme en énergie calorifique dans le corps qu’ils rencontrent. L’air ne joue aucun rôle dans cette transmission de chaleur. L’augmentation de la température de cet air provient essentiellement de la restitution d’énergie calorifique en provenance du sol ou des éléments exposés au rayonnement « convection secondaire ». En chauffage des locaux, l’intérêt du rayonnement est de procurer l’impression de confort recherché, tout en laissant l’air ambiant et les parois du local à une température plus basse, ce qui entraîne une réduction importante de la consommation d’énergie.
Il est donc important, en fonction de la hauteur d’accrochage de l’émetteur et de sa couverture au sol, de respecter un nombre minimum d’appareil afin de couvrir l’ensemble de la surface à chauffer.
Plus d'infos ?

 Haut de page 

Qu'est-ce que le rendement de rayonnement ?

C'est le rapport de la puissance rayonnée sur la puissance totale.
Le rendement de rayonnement d'un tube radiant diminue avec l'augmentation des pertes par convection. Ces pertes sont fortement diminuées avec l'utilisation d'embouts de réflecteur sur les tubes de type INFRA OU BH, et plus encore avec l'utilisation de réflecteur isolé sur les tubes radiants INFRA Isolés ou INFRA 2 allures.
Voir: Tubes INFRA

 Haut de page 

Qu'est-ce que la température T.S.R en rayonnement ?

Il est important de rappeler les notions de confort thermique et de différencier la température ambiante de l’air mesurée par un thermomètre et la T.S.R « température sèche résultant » mesurée par un thermomètre résultant sec.
L’intérêt du rayonnement est de procurer l’impression de confort recherché, tout en laissant l’air ambiant et les parois du bâtiment à une température d’air plus basse, ce qui entraîne pour un même confort une économie d’énergie importante surtout lorsque ces tubes radiants sont équipés de brûleur à 2 allures.
Voir: Tubes INFRA 22 2A ou 38 2ALL

 Haut de page 

Qu'est-ce que la chaleur massique d'un corps ?

C’est la quantité de chaleur qu’il faut fournir à kilogramme de ce corps pour élever sa température de 1°C sans modifier son état physique

 Haut de page 

Mentions légales - Politique de confidentialité